Les jeunes Québécois et l'actualisation du projet de pays

De La Bibliothèque indépendantiste
Aller à : navigation, rechercher


Les jeunes Québécois et l'actualisation du projet de pays

Soirée-débat des Intellectuels pour la souveraineté
Salle DR-200, Pavillon Athanase-David de l’Université du Québec à Montréal, le 7 février 2011 à 19 h.




RÉSUMÉ : « Les jeunes Québécois d’aujourd’hui vivent une réalité différente de celle de leurs parents et de leurs grands-parents. Ils n’ont connu ni discrimination systématique ni grandes batailles entre anglophones et francophones, pas plus qu’ils n’ont été témoins de la crise d’Octobre ni eu la chance de voter au référendum de 1995. Malgré tout, un sondage CROP en 2006 montrait une solide majorité chez les jeunes au projet de pays du Québec, ainsi qu’une progression de cet appui chez les jeunes allophones. Qu’en est-il maintenant? — Quel type de discours identitaire est le plus susceptible de rejoindre les jeunes? — Quelles sont les préoccupations des jeunes qui devraient être intégrées dans un nouvel argumentaire souverainiste? — Est-ce que les jeunes seraient plus interpellés par un projet de pays s’il était lié à un projet de société? — Si la culture de l’hyperindividualisme est un obstacle majeur à ce que les jeunes s’engagent dans le militantisme souverainiste, comment peut-il être surmonté? [1] ».