Utilisateur:Liberlogos/Les Hart, les juifs et les Patriotes

De La Bibliothèque indépendantiste
< Utilisateur:Liberlogos
Révision datée du 23 avril 2008 à 03:30 par Liberlogos (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à la navigation Aller à la recherche

Pour les Juifs du Québec, les conditions spécifiques au pays, en particulier le soutien de la majorité francophone au Parlement, alors dirigéepar Louis-Joseph Papineau, furent des facteurs de première importancedans l’acquisition de ces droits. Cependant, cet acte contient une restriction, car il ne s’applique qu’aux Juifs nés sujets britanniques.

Quelques années plus tard, quand la province vécut les heures difficiles du manifeste révolutionnaire de 1834 et de la rébellion de 1837-1838, la population juive ne resta pas indifférente. Ses membres prirent parti pour l’un ou l’autre des deux clans ; les uns se rangèrent du côté des loyalistes, les autres se joignirent au mouvement des Patriotes. Les fils Hart participèrent activement à ce mouvement. Signalons d’abord le discours révolutionnaire prononcé par Moses le 20 avril 1834, puis l’attachement manifesté par Ezekiel à l’égard des dirigeants révolutionnaires durant leur lutte dans les moments les plus cruciaux de la rébellion, enfin la part prise par le fils de Benjamin, Aaron Philipp, dans la défense acharnée des rebelles devant la Cour. Mais l’attitude de la famille Hart ne résume pas celle de toute la population dont la majorité, d’origine anglaise, se montra toujours loyale envers les autorités britanniques.