Que Dieu sauve l'Irlande : Différence entre versions

De La Bibliothèque indépendantiste
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
(Page créée avec « {{Titre|Que Dieu sauve l'Irlande|Timothy Daniel Sullivan|<small>Traduit de l'anglais par :<br /> Mathieu Gauthier-Pilote<br />novembre 2009</sma… »)
 
Ligne 6 : Ligne 6 :
  
 
'''1'''
 
'''1'''
:Du haut de la potence trois cœurs nobles se balancent.
+
:Du haut de la potence trois cœurs nobles ont balancé.
 
:Abattus dans la fleur de l'âge par la vengeance du tyran;
 
:Abattus dans la fleur de l'âge par la vengeance du tyran;
 
:Mais ils l'ont regardé droit dans les yeux avec le courage de leur race,
 
:Mais ils l'ont regardé droit dans les yeux avec le courage de leur race,
:Et quittèrent le monde avec du cœur au ventre.
+
:Et ont quitté ce monde le cœur au ventre.
 
'''Cœur'''
 
'''Cœur'''
 
:« Que Dieu sauve l'Irlande! » dirent les héros;
 
:« Que Dieu sauve l'Irlande! » dirent les héros;
Ligne 23 : Ligne 23 :
 
:''--Cœur--
 
:''--Cœur--
 
'''3'''
 
'''3'''
:Ils ont monté l'escalier raboteux, fait entendre la prière de leurs voix,
+
:Ils ont monté l'escalier raboteux de l'échafaud, fait résonner la prière de leurs voix,
:Et avec la corde fatale de l'Angleterre au cou,
+
:Et la corde fatale de l'Angleterre au cou,
:Près l'un de l'autre sur la potence ils se sont embrassés comme des frères,  
+
:Sur la potence près l'un de l'autre ils se sont embrassés comme des frères,  
:Fidèle au pays, à leur foi et à la liberté jusqu'au dernier moment.
+
:Fidèles au pays, à leur foi et à la liberté jusqu'au dernier moment.
 
:''--Cœur--
 
:''--Cœur--
 
'''4'''
 
'''4'''

Version du 22 novembre 2009 à 05:29


Que Dieu sauve l'Irlande
Traduit de l'anglais par :
Mathieu Gauthier-Pilote
novembre 2009


Les paroles de la chanson originale :
God Save Ireland, 1867




Chanson écrite par Timothy Daniel Sullivan en 1867 à la mémoire des trois martyrs de Manchester (Michael Larkin, William Phillip Allen, and Michael O'Brien)


1

Du haut de la potence trois cœurs nobles ont balancé.
Abattus dans la fleur de l'âge par la vengeance du tyran;
Mais ils l'ont regardé droit dans les yeux avec le courage de leur race,
Et ont quitté ce monde le cœur au ventre.

Cœur

« Que Dieu sauve l'Irlande! » dirent les héros;
« Que Dieu sauve l'Irlande » dirent-ils tous.
Du haut de l'échafaud
Ou sur le champ de bataille nous mourrons,
Oh, quelle importance si pour Érin nous tombons!

2

Encerclés d'ennemis cruels, ils affichaient toujours fièrement leur courage,
Car ils pensaient à tous ces cœurs qui les aimaient;
Aux millions de braves et de justes de l'autre côté des vagues de l'océan,
Et aux amis dans la sainte Irlande si chère.
--Cœur--

3

Ils ont monté l'escalier raboteux de l'échafaud, fait résonner la prière de leurs voix,
Et la corde fatale de l'Angleterre au cou,
Sur la potence près l'un de l'autre ils se sont embrassés comme des frères,
Fidèles au pays, à leur foi et à la liberté jusqu'au dernier moment.
--Cœur--

4

Jamais jusqu'à la fin des temps ne sera oublié la mémoire,
De ces vaillantes âmes données au pays;
Mais qui pour sa cause doivent partir, au milieu de la joie, de la prospérité et du chagrin,
Jusqu'à ce que nous fassions de notre Île une nation libre et grandiose.
--Cœur--